Santé : Construction d’un centre de santé

Une longue histoire..

Construire un centre de santé était un projet à l’étude depuis notre premier voyage en janvier 2011. Il  a répondu à un besoin, à une demande insistante de la communauté villageoise.

Ce centre de soins intégré  a été construit en partenariat  avec les autorités publiques.

Tandis que Goutte à Goutte s’est  chargé de la  construction du centre, du forage, des latrines et du logement infirmier,  la commune  a pris en charge l’équipement en mobilier et  matériel et  le ministère de la santé publique assure   le fonctionnement du centre (affectation, paiement du personnel et gestion par l’intermédiaire d’un comité de santé villageois).La population s’est  mobilisée fortement et s’est impliquée   dans la construction du logement . Elle a assuré une collecte des fonds pour constituer la 1ere dotation aux médicaments.
Les plans du centre ont été validés par la santé publique en mars 2014 qui  a confirmé les besoins importants sur ce territoire dus aux fréquentes épidémies.

construction compressé_0085

Démarrage des travaux du centre de santé

La commune a livré selon ses engagements l’équipement: matériel et mobilier en octobre 2015 et  a également gratifié le centre d’une première dotation aux médicaments. La délégation de la santé publique  a doté également  le CSI d’une moto, ce qui était tout à fait imprévu .
Un comité de santé se constitue au village et la formation de ces membres est menée  conjointement par le médecin chef de Kaélé et le chef de centre.

L’affectation du chef de Centre a eu lieu le  1er  février 2016. L’infirmier Chef de Centre est originaire de Yagoua,  région voisine de l’extrême nord. Sa femme est laborantine et travaille au CSI.
L’inauguration officielle du Centre de santé a eu lieu le 17 février 2016.Le Centre est donc devenu  fonctionnel à cette date et les soins ont pu démarrer. C’est tout un programme qui s’est mis en place.

A titre indicatif, voici les soins dispensés

  • vaccinations des enfants tous les mardis,
  • consultations  prénatales tous les vendredis
  • vaccination en stratégie avancée le dernier mercredi du mois
  • consultations des spécialistes   de l’hôpital de Mokou
  • consultation à 200 fcfa (30 centimes d’euros)

ÉVALUATION qualifiée d’ excellente par les autorités

Depuis juin 2017, le CSI est reconnu par l’FBP ( Financement basé sur la Performance) comme le premier du district ( 123 centres) .
Pour connaître leurs critères d’évaluation , voici une vidéo explicative de leur action au sud du Cameroun qui s’étend maintenant au nord du pays.

Le fonctionnement du centre santé :  images de l’ouverture officielle, du laboratoire, de l’hospitalisation , des soins ainsi que de l’affluence au centre .

Les constructions:  le centre de santé, un bloc de 6 latrines, le logement infirmier de 60 m²

le Centre de santé et le logement infirmier ont été équipés de panneaux solaires. Nous avons fait le choix d’une solution mixte , dite hybride. Nous couplons l’utilisation d’un groupe électrogène et de panneaux solaires pour optimiser tant les dépenses d’entretien ( remplacement des batteries) que des dépenses de carburant.
Les installations solaires fonctionnent depuis le 12 octobre 2016  et ne sont encore jamais tombé en panne!
L’association a fourni le réfrigérateur pour la conservation des vaccins, l’ordinateur et l’imprimante tandis que le ministère de la santé publique a apporté la centrifugeuse et le stérilisateur.C’est  un grand événement, voir une révolution pour la communauté villageoise qui a enfin  une source d’électricité !!

DÉVELOPPEMENT DU CENTRE en cours

Aujourd’hui, c’est tout un  plan de développement qui se met en place, sous la direction du chef de centre de santé pour faire face à l’attractivité grandissante.
A titre indicatif, au mois de septembre 2017, ce sont 751 consultations externes qui ont été menées par le chef de centre, sans compter les hospitalisations, vaccinations, accouchements et interventions. Les malades étaient hospitalisés sur des nattes à même le sol.
Le chef de centre a  embauché un 2nd infirmier  le 3 octobre et a décidé d’un programme d’agrandissement.
3 salles d’hospitalisation de 15 m² chacune ont été achevées en mars 2018, équipées de panneaux solaires en mai 2018
  . La communauté s ‘est  mobilisée en construisant les parpaings, le ciment a été acheté par le centre de santé. Grace à votre aide, le bâtiment  a été construit et est aux normes.
Une cuisine est en cours de construction entièrement prise en charge par les locaux. Il nous sollicite à présent pour une maternité attenante.

ACTIONS MENÉES en amont de la construction du CSI

Pour combattre les maladies, notamment les épidémies sévères de choléra, Goutte à Goutte avait déjà entrepris des actions de fond  qui contribuaient à améliorer la santé :
– la construction de forages pour fournir une eau propre et saine, premier moyen pour lutter contre les maladies, notamment les épidémies de choléra
– la construction d’un bloc de 6 latrines pour  l’école, première éducation à l’hygiène.
– des séances d’animation villageoise sont menées pour sensibiliser à l’hygiène et à l’assainissement. Des résolutions ont été prises pour construire une latrine par ménage.
– Pour lutter contre la malnutrition  au nord du Cameroun, qualifiée d’Urgence silencieuse par l’Unicef, (les nombreux  gros ventres des enfants en témoignent), Goutte à Goutte a  proposé  des arbres fruitiers  aux familles et a réalisé un verger attaché à l’école.
– Pour assurer une présence médicale  dans le village de Mboursou très reculé, nous proposons de financer la formation d’un aide soignant et d’un infirmier au village. Aujourd’hui, nous n’avons pas encore de candidat.